La légende du Diable Rouge

On dit que l’un des barons de Montgilbert vendit son âme au Diable contre richesse et puissance sur cette terre. Pendant toute sa vie il fut donc riche et puissant et en profita pleinement !

A la mort du baron, par une nuit de pleine lune, le Diable vint réclamer son dû mais le baron refusa d’honorer son contrat. Le Diable Rouge entra dans une grande colère contre le baron et tous deux se mirent à se battre au sommet d’une tour du château.

Mais le Diable avait donné toute sa puissance au baron ! C’est pourquoi, à la fin de la nuit, les deux combattants ne réussirent pas à se départager. Ils décidèrent donc de se retrouver à la pleine lune suivante pour continuer leur combat.

Evidemment ils firent de nouveau jeu égal…

C’est ainsi qu’à chaque nuit de pleine, on entend encore le Diable et le baron ferrailler. Des éclairs incandescents provoqués par le choc des épées illuminent le sommet d’une des tours du château qui a pris depuis le nom de « tour du Diable Rouge ».

Ces nuits là, il est déconseillé de s’aventurer à Montgilbert !

p1010026.jpg

La Tour du diable Rouge, vue depuis la Basse Cour.

.

 

Les commentaires sont fermés.