La cour basse et la muraille extérieure

 

La colline sur laquelle est bâti le château est irrégulière. Sur deux côtés (nord et est) la pente y est abrupte et la défense aisée. En revanche sur les deux autres côtés, elle est douce et l’attaque facile.

La muraille extérieure protège le château sur deux de ses quatre cotés. Il s’agit d’une enceinte qui épouse les courbes de niveau et qui est renforcée par deux tours rondes, une tour carrée (tour porche), des meurtrières, des bretèches, et parfois un chemin de ronde.
 La construction est hétérogène et s’est étalée dans le temps. Certaines parties sont très nettement élaborées et prévues pour accueillir des hourds, d’autres se limitent à un simple mur.La cour basse est délimitée par la muraille extérieure et le château haut. Aujourd‘hui cette cour est vide, mais elle abritait des bâtiments et des communs, construits de façon sommaire et dont il ne subsiste que peu de traces. Deux sondages archéologogiques (Etienne Lallau / 2010, 2012) ont permis néanmoins de mettre au jour plusieurs murs attestant que des bâtiments étaient accolés à la muraille ; certains disposaient de niveaux de sol carrelés (cf. sondage réalisé en 2012 près de la porte d’accès au château).

Par ailleurs, le sondage archéologique réalisé durant l’été 2010 a mis en évidence que le niveau de la cour était, par endroit, beaucoup plus bas que celui que nous connaîssons aujourd’hui, des remblais ayant été réalisés – sans doute au XVème siècle – afin de renforcer la base de muraille extérieure contre le tir de boulets de canon.

p1010029.jpg

 

Les commentaires sont fermés.