Des bénévoles à l’assaut du château de Montgilbert

L’été dernier, 40 bénévoles se sont relayés, du 14 juillet au 27 août 2017, pour restaurer et animer le château de Montgilbert. Venus des quatre coins de la France mais aussi des Pays-Bas, du Maroc, du Liban ou de Côte d’Ivoire, ils ont participé, en général pour un séjour de 15 jours, au chantier organisé par l’association de Montgilbert.

Mongilbert 07 2017

Mission patrimoine !

Le programme du chantier avait été élaboré par le Conseil d’administration de l’association, durant l’année.

Il s’inscrivait dans le cadre du permis de construire qui régit les travaux de restauration sur Monument historique. Il avait été définitivement validé lors d’une rencontre au printemps, sur le château lui-même, entre les représentants de l’association et M. Russias, architecte des bâtiments de France ainsi que Mme Girardy-Caillat du Service régional de l’archéologie / Direction régionale des affaires culturelles Auvergne Rhône-Alpes.

Cette année, les bénévoles avaient pour projet de :

  • Restaurer la meurtrière située au nord de la tour « Angèle »
  • Finir de consolider la tour du Soleil
  • Maçonner le sommet de la muraille orientale près de la porte d’entrée
  • Rejointoyer la muraille extérieure
  • Préparer les chantiers à venir sur la tour du Belvédère
  • Rejointoyer les murets de la haute cour
  • Entretenir le site et ses abords
  • Mettre en place une animation musicale prévue le samedi 12 août

Mission accomplie…

Encadrés par des animateurs techniques et pédagogiques – eux-mêmes bénévoles et membres de l’association – les participants ont mené à bien tous les travaux prévus.

Ainsi, la niche de la meurtrière située à côté de la tour Angèle a maintenant fière allure puisque les cintres en bois et les échafaudages ont été démontés à la fin des travaux de maçonnerie (ci-contre).

Les hauts de mur de la tour du Soleil ont tous été rocaillés et la brèche située au nord de la tour a été entièrement traitée. L’échafaudage pourra être déplacé l’an prochain sur la tour du Belvédère.

Dans cette perspective, des travaux de déblaiement ont été réalisés au pied de celle-ci.

Quant aux sommets de la muraille de la porte d’entrée, ils ont été rocaillés et rejointoyés.

Enfin, mur du four, dallage de la cuisine et escalier des caves ont été nettoyés et rejointoyés.

Tous les travaux de maçonnerie ont été réalisés au mortier de chaux (chaux blanche hydraulique naturelle NHL 3.5 et sable de carrière – ghor).

Animer le château, accueillir le public

L’association a également organisé une animation musicale, en partenariat avec le Festival des Monts de La Madeleine. Les bénévoles du chantier se sont chargés d’organiser la fête, de décorer le site d’oriflammes, de blasons et de banderoles. Ils ont organisé des jeux de plateaux pour les visiteurs et réalisé des visites commentées du château.

80 personnes ont été accueillies à cette occasion. Par un temps ensoleillé, elles ont pu savourer le cadre du monument et entendre un quintet de cuivre – l’Arverne Brass Quintet – venu interpréter des musiques de film. Le concert a été apprécié par tous.

Mais un chantier de bénévoles, ce n’est pas le bagne…

Un chantier de bénévoles, c’est aussi l’occasion de vivre ensemble des moments de convivialité.

Une journée complète par semaine ainsi que les débuts d’après-midi sont consacrés à des activités de détente ou de découverte. Pour les bénévoles, ces temps de repos ont été l’occasion, selon les sessions de chantier, de :

  • visites du donjon de la Toque à Huriel, du château de Mauzun, de l’église Art déco et des parcs de Vichy, de la grotte des fées et du rocher St Vincent, de la basilique d’Orcival, de la maison du patrimoine et de l’église de Châtel Montagne ;
  • moments ludiques : baby-foot au Mayet-de-Montagne, billard à Vichy, pétanque à Ferrières-sur-Sichon, soirées grillades au château de Montgilbert ;
  • activités sportives ou de détente : randonnée en Montagne Bourbonnaise, baignades au lac de St Clément ou dans les cascades situées en bas de la colline du château.

Ces activités ont été organisées en fonction des demandes des bénévoles, de la météo, etc.

Les bénévoles sont hébergés gracieusement dans une petite maison située au hameau de la Grande Moussière. Après le chantier, c’est là qu’à tour de rôle, les bénévoles préparent le repas et mitonnent des recettes à l’intention de leurs camarades. C’est le moment de découvrir des spécialités locales (truites du Sichon, pâtés aux pommes de terre, truffade) mais aussi des saveurs plus exotiques (taboulé libanais ou mafé) ou pas (crêpes, pancakes et chamalows grillés …) !

Le chantier de Montgilbert est le fruit de partenariats multiples

Le chantier de bénévoles organisé par l’association de Montgilbert s’inscrit dans le cadre de l’Union REMPART qui regroupe 170 associations locales de sauvegarde du patrimoine partout en France.

Cette année, le chantier a reçu le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles, de la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale, du Conseil départemental de l’Allier et de la commune de Ferrières-sur-Sichon.

Vous aussi, vous pouvez soutenir l’action de l’association, en lui adressant un don ou bien en participant aux chantiers de bénévoles qu’elle organise. Rendez-vous l’été prochain !

Contact : montgilbert@rempart.com

Affichette_2017 2

Les commentaires sont fermés.