Pour une année 2024 lunineuse !

21 janvier 2024

carte_voeux_24

Château de Montgilbert : les bénévoles étaient au rendez-vous !

4 décembre 2023

20230812_163326Cette année encore, trois sessions de chantier de bénévoles se sont succédé à Montgilbert.

Quarante de bénévoles ont, au total, participé aux chantiers d’été 2023. 17 d’entre eux venaient pour la première fois en Montagne Bourbonnaise et avaient été recrutés via la plateforme d’inscription de l’Union REMPART dont l’association de Montgilbert est membre. Les autres avaient déjà participé une ou plusieurs fois au chantier de Montgilbert. Ils étaient âgés de 17 à 63 ans et venaient de toute la France et même de l’étranger (Allemagne, Espagne, République tchèque, Pologne). Tous ont été logés au hameau de La Grande Moussière, dans une maison prêtée gracieusement à l’Association.

Durant la 3ème session, un groupe de 6 scouts s’est joint au chantier, pour un séjour d’une semaine. Ces Compagnons Scouts et Guides de France étaient autonomes : ils avaient installé leur campement dans le pré attenant à l’ancienne chapelle de Cheval-Rigon, mis à disposition par l’Association Saint Mayeul. Ils se sont joints aux bénévoles pour les temps de chantier tous les matins et à des moments de convivialité (repas, soirées).
Il faut souligner ici que tout le monde peut participer à ces chantiers de bénévoles au château de Montgilbert ; aucune compétence n’est nécessaire. Il suffit d’en faire la demande auprès de l’Association .

Les travaux de restauration

Chaque session de chantier a duré 2 semaines et les bénévoles ont travaillé au château par tous les temps ! Ils ont pu connaître tout à la fois les orages et la grêle, des températures presqu’automnales ou bien des chaleurs caniculaires difficiles à supporter !
Cela n’a pas diminué pour autant leur énergie puisqu’ils ont réalisé cet été :
- La consolidation de la tour du Belvédère : Traitement de la fissure située au-dessus de la fenêtre de la salle du 1er étage ; Rocaillage des hauts de mur du sommet de la tour ; Maçonnerie pour restituer le parement nord de la tour et assurer sa liaison avec celui de la courtine.
- La reprise de la muraille orientale de la basse-cour : Réalisation d’un cintre en bois pour la pose d’un arc ; Consolidation et restitution de l’arc de la niche d’une archère ; Traitement des parements de la muraille et des hauts de murs, côtés extérieur et intérieur.
- L’entretien de la cour haute : Passage de la débroussailleuse pour faciliter l’accès des visiteurs ; Délierrage de plusieurs murs ; Désherbage de la cuisine.
- Le débroussaillage du château, en complément de la coupe réalisée par l’employé communal : Débroussaillage des abords du château pour permettre de faire le tour du monument ; Débroussaillage des talus inaccessibles à l’engin municipal.

Pour tous les travaux de maçonnerie ou de rejointoiement réalisés cet été, les bénévoles ont confectionné un mortier de chaux composé de 1 volume de chaux blanche St Astier Hydraulique naturelle NHL 3,5 + 3,3 volumes de sable de carrière, dit ghor (sable de décomposition du granit) + eau issue de la « citerne » du château ; le mélange étant réalisé à la bétonnière.

Par ailleurs, l’association a fait appel à un élagueur de Ferrières-sur-Sichon afin de faire reculer la végétation. Des hêtres ont été élagués au nord du château, à proximité de la tour du Diable rouge qui s’est effondrée partiellement il y a un an et demi. Un drone a pu faire ensuite des relevés précis de la tour. Cela permettra à Andrey Gérard, architecte du patrimoine à Lavoine de rédiger pour l’Association une notice d’intervention pour travaux d’urgence comprenant des mesures strictement conservatoires de sécurisation et d’entretien sur le secteur de la tour du Diable rouge.

La fête au château

Après une interruption en 2022, Montgilbert a renoué cette année avec sa traditionnelle fête. Il a été fait appel à une troupe de reconstitution viking de Châtel-Montagne, « Rekkr Skogr Klan », pour installer un camp et réaliser des combats et des lancés de haches.
Les bénévoles du chantier, soutenus par deux membres de l’association mobilisés durant une semaine autour de cet évènement annuel, ont préparé la fête du château. Lors de la brocante de Ferrières, le 30 juillet, ils ont fait la promotion de la fête prévue deux semaines plus tard. Ils ont également installé une banderole le long de la route et posé sur le château lui-même des écussons et des bannières.
Les bénévoles devant également se charger de l’accueil du public et de la tenue de deux stands de jeux (chamboule-tout et jeux de plateau inspirés du moyen-âge), ils se sont préparés et entraînés durant les jours précédant la fête.

Le jour venu, ce sont près de 150 personnes qui ont été accueillies au château de Montgilbert (entrée gratuite, dons acceptés…)
Les bénévoles – costumés en habits du moyens-âge – se sont alors chargés de l’accueil du public sur les stands et lors des visites du site, expliquant à la fois l’histoire et l’architecture du monument ainsi que les travaux qu’y mènent les chantiers.
Pendant ce temps, le campement viking proprement-dit apportait durant toute l’après-midi une ambiance à la fois guerrière et enjouée, complétée par des combats et des lancés de haches. Les plus jeunes des spectateurs ont même été sollicités, pour leur plus grand bonheur, et ont affronté les impressionnants guerriers vikings !

La vie collective

Les chantiers de bénévoles sont organisés dans une perspective de transition écologique.

Ainsi pour les repas, le choix s’est porté régulièrement sur des plats végétariens (lasagnes de légumes, salades variées, ratatouille, légumes grillés, salade de fruits) et locaux grâce notamment aux truites et au miel de la pisciculture du Moulin Piat et aux légumes des Jardins de Cocagne d’Arronnes. La grande nouveauté de l’été fut l’utilisation d’une douche solaire (alimentée par une poche d’eau chauffée au soleil), préalablement bricolée et installée dans le jardin. Elle a rencontré un franc succès et a permis d’économiser de l’eau et de l’énergie tout en offrant une expérience incomparable. Par ailleurs, l’usage du bac à compost (un peu plus loin dans le jardin) a conservé son rôle important et les déplacements en voiture ont été optimisés (voitures remplies et activités dans un périmètre restreint, pas tous les jours.
Une conférence sur les chauves-souris en Montagne Bourbonnaise organisée à Ferrières sur Sichon par le Syndicat des Monts de la Madeleine a donné l’occasion aux bénévoles d’échanger avec des spécialistes des chiroptères et de s’interroger sur la place de ces mammifères au sein même du château de Montgilbert.

Pendant les temps de repos, durant la longue pause méridienne, certains après-midis, durant les journées de congé (une fois par semaine) ou même en soirée, les bénévoles ont eu l’occasion profiter du Bourbonnais : ­ Visites de la grotte des fées à Ferrières, du patrimoine thermal de Vichy, des églises peintes du Bourbonnais et d’une exploitation viticole Saint-Pourcinoise, de la maison du patrimoine, et de l’église de Châtel-Montagne, des « souterrains » de Cusset, de la savonnerie « Bruit de Bulles » de Diot ; ­ Randonnée en Montagne bourbonnaise (Rocher Saint Vincent, chapelle de Cheval-Rigon), baignades au lac de St Clément – pas en aout car cela était interdit du fait de cyanobactéries résultant de la canicule – ou aux cascades du Vareille ; ­ Soirées grillades au château de Montgilbert.

Pour conclure

On ne peut que souligner la qualité des actions de restauration sauvegarde et de mise en valeur menées cet été sur le château. L’association de Montgilbert – association de patrimoine et d’éducation populaire – a atteint les objectifs qu’elle s’était fixés.

Elle n’aurait pas pu le faire sans l’engagement des bénévoles ayant donné cette année encore de leur temps pour un projet d’intérêt général. Elle n’aurait pas le faire non plus sans le soutien de ses partenaires : les services de l’Etat (DRAC, DRAJES et DREAL Auvergne-Rhône-Alpes), le Conseil départemental de l’Allier ainsi que la Commune de Ferrières-sur-Sichon, qu’elle remercie vivement pour leur soutien.

Fête au château, le 12 août 2023 !

2 août 2023

2023 Fete AfficheA4_compressed_page-0001

PARTICIPEZ A UN CHANTIER DE BENEVOLES A MONTGILBERT !

31 mai 2023

Vous avez envie de participer à la restauration de Montgilbert ?

Inscrivez-vous à nos chantiers de bénévoles prévus cet été !

Pour l’été 2023, trois sessions seront organisées :

• Montgilbert 1 : du 17/07 au 30/07

• Montgilbert 2 : du 31/07 au 13/08

• Montgilbert 3 : du 14/08 au 27/08

Une animation au château est prévue à la fin de la 2ème quinzaine (samedi 12 août)

DCIM100MEDIADJI_0542.JPG

Au programme :

Dans cette imposante ruine médiévale, vous pratiquerez la maçonnerie pour consolider le sommet d’une des tours et la muraille du château. Vous débroussaillerez les cours et la lice. Certains travaux se dérouleront sur échafaudage.
Une animation du site est prévue mi-aout  ; vous contribuerez à sa préparation.

Pour vous inscrire, contactez :

Isabelle VERGNAT et Solène MONTJOL
Tel : 06 61 04 88 05
Email: montgilbert@rempart.com

Vous pouvez aussi vous connecter sur le site de REMPART et vous pré-inscrire en ligne :

Montgilbert 1 : https://www.rempart.com/participer-a-un-chantier/rechercher-chantier-benevoles-restauration-patrimoine/session/7857_chateau-de-montgilbert-1/ 

Montgilbert 2 : https://www.rempart.com/participer-a-un-chantier/rechercher-chantier-benevoles-restauration-patrimoine/session/7859_chateau-de-montgilbert-2/

Montgilbert 3 : https://www.rempart.com/participer-a-un-chantier/rechercher-chantier-benevoles-restauration-patrimoine/session/7861_chateau-de-montgilbert-3/

Une fois votre pré-inscription validée par l’association, vous devrez finaliser votre inscription en ligne.

Au moment de la finalisation de votre inscription en ligne sur le site REMPART, vous règlerez les frais de participation / hébergement et nourriture (112,00 € par session de 2 semaines) + 8,00 € de cotisation ; vous règlerez en même temps vos frais d’inscription et d’assurance (cas général = 40,00 €)

A très bientôt !  

L’association de Montgilbert vous adresse ses meilleurs voeux

8 janvier 2023

carte_voeux_23_v2

Eté 2022 : A l’assaut du château de Montgilbert !

18 décembre 2022

20220811_182355

Un site qui nous vient du Moyen-âge

Le château de Montgilbert a été bâti au XIIIe siècle pour défendre la frontière du Bourbonnais, face à l’Auvergne et au Forez. Il a subi des modifications aux XIV-XVème pour l’adapter à l’artillerie puis aux XVI-XVIIème pour le rendre plus confortable. Après son abandon à la période révolutionnaire, il a servi de carrière de pierres.

Protégé au titre des monuments historiques depuis 1930, Montgilbert constitue aujourd’hui un élément emblématique du patrimoine de la Montagne bourbonnaise.

Une association de passionnés

Le château accueille depuis 1973 des chantiers de bénévoles organisés par l’Association de mise en valeur du château de Montgilbert. Celle-ci est membre de l’Union REMPART qui regroupe près de 200 associations locales de sauvegarde du patrimoine partout en France.

L’association de Montgilbert dispose d’un contrat de mise en valeur d’une durée de 9 ans, renouvelable, signé avec des propriétaires indivis du monument.

Ses chantiers de bénévoles contribuent à la sauvegarde, la mise en valeur et l’animation du site. Les travaux de restauration sont définis par le Conseil d’administration de l’association avant d’être soumis à l’approbation des services de l’Etat chargés du patrimoine : Conservation régionale des monuments historiques (CRMH), Service régional de l’archéologie (SRA) et Architecte des bâtiments de France (ABF).

Chaque année, ce sont entre 40 et 50 bénévoles (animateurs compris) qui participent aux trois chantiers estivaux de 15 jours chacun, organisés à Montgilbert. Leurs motivations ? : Participer à un projet d’intérêt général ; Faire quelque chose d’utile ; Rencontrer d’autres personnes.

L’éducation populaire au cœur du projet

A Montgilbert, le patrimoine constitue à la fois un but et un support.

Il s’agit en effet de sauvegarder le château pour le transmettre aux générations futures. Mais il s’agit aussi d’utiliser le château comme un lieu d’apprentissage et de formation : pour les bénévoles, c’est la découverte du patrimoine, de l’histoire, des techniques traditionnelles de construction et de restauration … mais aussi l’apprentissage du vivre ensemble et même de la citoyenneté.

Car quoi de plus fort pour une quinzaine de personnes, venues de tous les coins de France ou de l’Europe, de tous âges et de tous horizons culturels et sociaux que de vivre un projet collectif et de partager ensemble repas, loisirs et travail bénévole pendant deux semaines ?

Le chantier de bénévoles est aussi l’occasion pour tous les participants de prendre conscience des enjeux de la transition écologique au travers, par exemple, d’une alimentation fondée sur des produits locaux, de saison et si possible bios. Ainsi, cet été, les légumes ont été pour la plupart achetés aux Jardins de Cocagne d’Arronnes ; quant au poisson il provenait de la pisciculture de Moulin Piat.

Le chantier de Montgilbert est aussi un endroit où toutes et tous sont accueillis avec bienveillance, dans le respect des différences de chacun et chacune.

La « cristallisation » de la ruine

Il ne saurait être question de reconstruire le château de Montgilbert. Les travaux menés par les chantiers de bénévoles consistent à « cristalliser la ruine », c’est-à-dire à figer le monument en l’état, pour qu’il ne se ruine pas davantage.

Durant les chantiers, année après année et selon une planification définie, les bénévoles s’emploient après avoir ôter la végétation qui y pousse, à restituer les parements des murailles, consolider les maçonneries, réaliser des rocaillages au sommet des murs.

Pour tous les travaux de maçonnerie ou de rejointoiement, les bénévoles confectionnent un mortier de chaux composé de 1 volume de chaux blanche St Astier Hydraulique naturelle NHL 3,5 + 3 volumes de sable de carrière, dit gore (sable de décomposition du granit) + eau ; le mélange étant réalisé à la bétonnière.

Parfois, il est nécessaire de réaliser des arcs de décharge pour soutenir les parements ou de restituer des ouvertures dont les pierres de taille ont été arrachées. Il faut alors, au préalable, réaliser un cintre en bois avant de poser les pierres de voûtement.

C’est ce qui a été réalisé cet été pour l’ouverture de la tour du Belvédère (photos ci contre).

Les chantiers réalisés en 2022 ont atteint leurs objectifs techniques malgré la canicule qui a obligé à aménager les horaires de travail sur le château et à fabriquer des ombrières pour que la chaleur soit supportable pour les travailleurs bénévoles et que la maçonnerie ne sèche pas trop vite.

Une ombre au tableau

La fête prévue le samedi 6 août 2022 n’a pas pu avoir lieu. En effet le Festival des monts de la Madeleine, partenaire de Montgilbert depuis 2017, n’a pas intégré le château dans sa programmation 2022 et cela sans prendre soin de prévenir l’association. Celle-ci a fait part de sa grande déception et même de la colère de ses bénévoles qui ont été mis devant le fait accompli lors de la publication du programme du Festival des Monts de la Madeleine le 30 juin !

Heureusement, pendant tout l’été et même à l’occasion des Journées européennes du patrimoine (JEP) au mois de septembre, les bénévoles de l’association ont pris soin d’accueillir le public au château, expliquant les travaux qu’ils y menaient ou racontant quelques légendes aux touristes toujours attentifs et souvent admiratifs de l’enthousiasme de l’équipe…

En conclusion

Cette année encore l’association de Montgilbert – association de patrimoine et d’éducation populaire – a atteint les objectifs qu’elle s’était fixés. Elle n’aurait pas pu le faire sans ses partenaires : DRAC, DRAJES, DREAL, Conseil départemental de l’Allier, Vichy Communauté, Commune de Ferrières-sur-Sichon, Union REMPART qu’elle remercie vivement pour leur soutien…et sans les bénévoles engagés à ses côtés !

Pour contacter l’association : montgilbert@rempart.com

CHANTIERS DE BENEVOLES 2022 : Demandez le programme de l’été

24 avril 2022

Vous avez envie de participer à la restauration de Montgilbert ?

Inscrivez-vous à nos chantiers de bénévoles prévus cet été !

Pour l’été 2022, trois sessions seront organisées : 

• Montgilbert 1 : du 11/07/2022 au 24/07/2022

• Montgilbert 2 : du 25/07/2022 au 07/08/2022

• Montgilbert 3 : du 08/08/2022 au 21/08/2022

Une animation au château est prévue à la fin de la 2ème quinzaine (samedi 6 août)

DCIM100MEDIADJI_0542.JPG

Au programme :

Dans cette imposante ruine médiévale, vous pratiquerez la maçonnerie pour consolider le sommet d’une des tours et la muraille du château. Vous débroussaillerez les cours et la lice. Certains travaux se dérouleront sur échafaudage.
Une fête musicale est organisée le 7 août ; vous contribuerez à sa préparation.

Pour vous inscrire, contactez :

Isabelle VERGNAT et Solène MONTJOL
Tel : 06 61 04 88 05
Email: montgilbert@rempart.com

Vous pouvez aussi vous connecter sur le site de REMPART et vous pré-inscrire en ligne :

Montgilbert 1 : https://www.rempart.com/participer-a-un-chantier/rechercher-chantier-benevoles-restauration-patrimoine/session/6421_chateau-de-montgilbert-1/

Montgilbert 2 : https://www.rempart.com/participer-a-un-chantier/rechercher-chantier-benevoles-restauration-patrimoine/session/6423_chateau-de-montgilbert-2/

Montgilbert 3 : https://www.rempart.com/participer-a-un-chantier/rechercher-chantier-benevoles-restauration-patrimoine/session/6425_chateau-de-montgilbert-3/

Une fois votre pré-inscription validée par l’association, vous devrez finaliser votre inscription en ligne.

Au moment de la finalisation de votre inscription en ligne sur le site REMPART, vous règlerez les frais de participation / hébergement et nourriture (112,00 € par session de 2 semaines) + 8,00 € de cotisation ; vous règlerez en même temps vos frais d’inscription et d’assurance (cas général = 40,00 €)

A très bientôt !  

 

L’association du château de Montgilbert vous adresse ses meilleurs voeux pour 2022 !

15 janvier 2022

Carte voeux Montgilbert 2021

Un chantier de bénévoles au château de Montgilbert en 2021

21 novembre 2021

Le château de Montgilbert accueille chaque année depuis 1973 des chantiers bénévoles organisés, sous l’égide de l’Union REMPART, par l’Association de Sauvegarde et de Mise en Valeur du Château de Montgilbert.

Les bénévoles ont de nouveau répondu présents à l’appel lancé par l’association pour 2021 !

litho couleur

Un monument historique sauvé par des bénévoles

Si, dans les années 1970, le château était perdu dans la forêt, envahi par les ronces et les arbres et à moitié enseveli sous les gravats, il est maintenant accessible et visitable par les promeneurs.

Au fil des années, les chantiers de bénévoles successifs ont dégagé le château de la végétation qui l’envahissait, mis au jour les bases des murs des logis seigneuriaux et des cuisines dans la cour-haute, dégagé des salles basses, consolidé ou même restitué les arcs des portes d’accès et de certaines meurtrières, restauré une partie des courtines.

Après la restauration du bastion dans les années 1980, du châtelet d’entrée dans les années 1990 à 2000 puis de la tour du Soleil dans les années 2010, c’est maintenant la tour du Belvédère qui fait l’objet de toutes les attentions.

Peu à peu, au travers des chantiers de fouilles archéologiques pour dégager les structures enfouies, de taille de pierre pour la réalisation de l’arc de la porte d’entrée et de maçonnerie traditionnelle au mortier de chaux pour restituer les parements des murailles, l’association s’emploie à cristalliser les ruines du château, assurer la sécurité des visiteurs et transmettre ce bel élément de notre patrimoine aux générations futures.

Sans l’action ininterrompue des bénévoles depuis bientôt cinquante ans, ce monument historique, symbole de la Montagne Bourbonnaise, aurait sans doute pratiquement disparu.

Toute une histoire

Construit au XIIIème siècle, sous le règne de Saint Louis, Montgilbert défendait la frontière du Bourbonnais contre l’Auvergne et le Forez. Vers 1280, il est acheté par la famille Aycelin de Montaigu, de riches bourgeois auvergnats, qui sont anoblis par la suite. Puis, par mariage, le château passe à la famille de Vienne. Toutefois, de 1434 à 1439, pendant la guerre de Cent Ans, il est confisqué au profit de Rodrigue de Villandrando, mercenaire espagnol à la solde du roi Charles VII. On lui attribue des travaux de modification du château : construction du bastion, aménagement de l’enceinte extérieure, rehaussement du niveau de la cour basse…

Pendant la Renaissance, Montgilbert devient de moins en moins un lieu de résidence pour ses propriétaires, les de Saulx-Tavannes. Cependant, au XVIème siècle, des aménagements de confort sont réalisés en particulier par l’ouverture de grandes fenêtres dans le mur nord des logis seigneuriaux.

Sous Louis XIV, les propriétaires habitent à la cour. Certaines parties du château sont abandonnées et sa ruine commence. Vers 1770, le dernier héritier, Jean Baptiste Bravard d’Eyssat Duprat, revient à Montgilbert avec sa mère qui, pour l’obliger à quitter ce château démodé, aurait fait décheviller la toiture.

En 1793, le château est vendu comme « Bien National » et sert ensuite de carrière de pierres aux habitants des alentours, ce qui ne fait qu’accélérer sa ruine. Il est inscrit monument historique en 1930. En 1974, est créée l’Association de Montgilbert, après des premiers travaux bénévoles effectués dès 1973.

Un bon cru 2021, malgré la Covid-19 et une météo défavorable

L’année 2021 aura de nouveau été marquée par la crise sanitaire liée à la Covid-19 ; cela n’a pas empêché l’association de Montgilbert d’organiser son traditionnel chantier de bénévoles estival. Et même la météo, exécrable pendant une partie de l’été, n’a pas découragé les bénévoles puisqu’une quarantaine d’entre eux a, au total, participé aux trois sessions de chantier de l’été.

Environ la moitié des bénévoles venait pour la première fois à Montgilbert et avait été recrutée via la plateforme d’inscription de l’Union REMPART dont l’association de Montgilbert est membre. Les autres avaient déjà participé une ou plusieurs fois au chantier de Montgilbert. Par ailleurs, cinq compagnons Scouts et Guides de France ont renforcé l’équipe de bénévoles de la 3ème session.

Âgés de 17 à 60 ans, les bénévoles, ont organisé par eux-mêmes leur vie collective au local dont dispose l’association au hameau de la Grande Moussière. La question du Développement durable a guidé l’organisation et la préparation des repas : les produits locaux ont été préférés le plus souvent possible. Les légumes ont notamment été achetés au marché du Mayet-de-Montagne (petits producteurs locaux), les poulets auprès d’une éleveuse bio locale, les truites et le miel auprès de la pisciculture voisine, etc. Les bénévoles ont aussi pu bénéficier des produits du jardin très gentiment offerts par les voisines !

Le rythme d’activité au château a varié selon les conditions climatiques. Le matin : 10h00 – 13h00 et l’après-midi : 17h00 – 20h00 ou 18h00 – 21h00 en cas de forte chaleur. Ce rythme a été tenu 6 jours sur 7 en moyenne, une journée complète par semaine ainsi que les débuts d’après-midi étant consacrés à des activités de détente ou de découverte de la région.

Les travaux de restauration et l’animation du site

Evidemment, l’objectif principal du chantier est de proposer aux bénévoles de participer concrètement à la restauration et à la mise en valeur du château de Montgilbert. Le programme des travaux a été défini par le Conseil d’administration de l’association et validé par l’Architecte des bâtiments de France de l’Allier.

2021 tour du Belvédère

Le programme du chantier portait en 2021 sur les points suivants :

- Muraille orientale, côtés intérieur et extérieur : restauration des parements,

- Muraille extérieure, côté extérieur : fin de la restauration du parement, à proximité de la tour Angèle,

- Tour du Belvédère : suite de la reprise des hauts de mur, rejointoiement autour de l’ouverture (voir photo),

- Pose d’un panneau du circuit de visite en remplacement de celui volé l’hiver dernier…

- Réfection de murets de la cour haute et des restes du four des logis,

- Débroussaillage et entretien du site, des abords et du chemin de randonnée qui contourne le site.

Les travaux ont été menés comme prévu dans le programme. Les bénévoles, même sans compétence préalable, ont réalisé un travail de qualité.

Seule ombre au tableau : du fait des conditions météo, le concert de cors des alpes prévu le 7 août, dans le cadre du Festival des Monts de la Madeleine, n’a pas pu se dérouler au château mais a été présenté dans la cour du théâtre des masques à Ferrières. A Montgilbert, des visites guidées ont cependant pu être proposées par les bénévoles aux personnes intéressées, avant ou après le spectacle. Elles ont été nombreuses à profiter de cette opportunité !

L’association de Montgilbert remercie les bénévoles qui se sont mobilisés cette année encore ainsi que l’ensemble des partenaires qui la soutiennent : les services de l’Etat (DRAC, DRAJES et DREAL Auvergne-Rhône-Alpes), le Conseil départemental de l’Allier et la commune de Ferrières-sur-Sichon.

Pour contacter l’association de Montgilbert : montgilbert@rempart.com

Fête au château, le 7 août 2021 !

8 juillet 2021

Flyer recto_verso_A4 2021 verso

12345